Association pour la promotion du patrimoine historique et
naturel de Séranon et de ses environs

 

Inventaire des monuments

Inventaire religieux

N° de fiche 001

 

Chapelle Notre-Dame de gratemoine

photo65Le nom étrange de cette chapelle romane est du à la déformation progressive du latin gradiva (degré, gradin) et caminus (chemin) qui fait allusion à la situation de l'édifice bâti sur le seul point élevé de la plaine, au pied de laquelle passait une antique voie de communication (peut-être la voie romaine Vintia reliant Vence à Castellane).Une borne milliaire dont la base a servi de bénitier a été trouvé à proximité.

L'église est citée pour la première fois en 1060, dans une charte de l'abbaye de Lérins, qui nous dit que : »le seigneur Pons Arbert donne à Isard d’Auriol prêtre et à son fils Josfred, l’église de Sainte-Marie de Grada-Camunna sise dans les limites du castellum de Séranon ».

L’église donnée en 1060, n’est pas le bâtiment dont nous voyons les restes aujourd’hui puisque celle ci- montre une architecture du début du XIIe siècle. C’est certainement les moines qui reconstruisent l’église (1110-1124).
Il est clair que l’église Notre-Dame est une paroisse ; les termes de la donation et la présence d’une chapelle baptismale dans l’édifice du XIIe siècle nous le confirment . Certes, il n’y a pas de clocher ?tour, mais il ne faut pas oublier que le bâtiment que nous observons n’est pas l’édifice aristocratique du XIe siècle mais un édifice monacal.
Il est clair aussi que le territoire dont cette église est la paroisse n’est pas Séranon mais Gratemoine. La grande trace rectangulaire qui enferme l’église correspond sans doute à une agglomération antique

Les parties les plus anciennes conservées appartiennent à une église du début du XIIe siècle, à un vaisseau long de 17 mètres et charpenté (voir maquette), prolongé d’une abside semi-circulaire, il est flanqué au sud de ce que l’on peut interpréter, par comparaison avec d’autres bâtiments, comme une chapelle baptismale et non comme un clocher-tour, puisque le couronnement du mur latéral sud est visible au-dessus.

A la fin du XIIIe ou dans la première moitié du XIVe siècle, le vaisseau est pourvu d’une voûte et divisée en quatre travées. La poussée de la voûte entraîne la mise en place d’un premier contrefort au niveau du pilastre, à l’extérieur au nord. Peu après de nouveaux désordres conduisent à reparementer l’abside et le mur nord, (jusqu’au premier contrefort).
Par la suite les problèmes persistants, il faut placer un deuxième contrefort.
Après le Moyen Age, la nef est réduite à la première travée en construisant un nouveau mur de façade dans lequel on remploie une partie de l’encadrement de porte de l’édifice antérieur ;

EXTERIEUR

L’abside, très remaniée est construite en moyen appareil de pierres dressées à l’aiguille sans réserve
Le mur nord : idem pour les deux tiers ; dans son tiers ouest, petit appareil de pierres équarries au marteau
Le mur sud : même appareil de pierres équarries au marteau pour les portions visibles et non remaniées .Il est couronné d’un décor en 
dents d’engrenage surmonté d’une corniche en tuf.
Une petite fenêtre d’éclairage à encadrement de tuf est obturée de l’intérieur.
La façade : mélange de pierres de format petit et moyen assemblées en assises très irrégulières.
Deux solutions de continuité se voient à 1,30 mètres des angles.

INTERIEUR

L’abside est couverte d’un cul de four soutenu par un arc doubleau, elle repose sur une arcature aveugle appuyée sur de petits pilastres. Une fenêtre largement ébrasée s’ouvre dans l’axe (murée de l’extérieur).

Les impostes de l’arc triomphal et de l’arc doubleau portent un décor géométrique. Celle recevant la retombée nord de l’arc triomphal portait sur sa face ouest une inscription dont seules les quatre dernières lettres sont conservées : »? LIUS » ; la façon dont le S s’inscrit dans la moulure montre que l’inscription est contemporaine de la taille de l’imposte.

La nef est couverte d’un berceau plein cintre reposant sur deux arcs formerets plaqués contre les murs latéraux.

La taille décorative Si l’on excepte le mur de façade et la voûte avec ses arcs formerets, l’ensemble des parements intérieurs présentent deux modes de construction. Toute l’abside hormis les pans de murs sous l’arcature aveugle, le piédroit de l’ouverture vers l’appendice sud et l’encadrement de la petite abside, utilisent des blocs de calcaire très fin, aux arêtes vives, préparés par sciage, décorés pour la plupart de coups de ciseau disposés en chevrons (cette façon de travailler la pierre n’est pas très fréquente en Provence orientale. On la rencontre cependant dans quelques édifices tous situés dans la région : Ste Thyrse de Robion St Pierre de Démueyes et St Blaise de La Martre).
Quelques pierres dressées à l’aiguille avec réserve au ciseau proviennent d’une réfection. Le reste est en pierre de format moyen, à face travaillée au marteau.
Il n’est pas aisé de discerner si ces deux modes de construction résultent d’une seule ou deux campagnes de travaux. Cependant à plusieurs endroits, tout particulièrement à l’angle du piédroit sud de l’arc triomphal, les deux modes sont visiblement contemporains, alors que le contraire n’est démontré nulle part. D’après le soin apporté aux parties décoratives et la qualité d’outil qu’il suppose, ces maçonneries sont un peu postérieures à 1100.


N° de fiche 002

Dénomination :Calvairecalvaire

Situation : parking du cimetière chemin de Curnier
Carte :IGN 3542 OT Top 25
Castellane PNR du Verdon
Coordonnées géographiques : X 750 Y 250 Z 1135
Description : Le socle est composé d´une pierre taillée sur laquelle repose la base formée d´une pierre moulurée supportant le jambage gravé et bouchardé L´ensemble est couronné d´une pierre taillée en imposte qui surmonte une croix de fer forgé. Dimensions :
Couronnement : 70X70 H=26cm
Piédestal : L = 47 l = 48 H=82cm
Inscription : IN CRUCE ALUS EF CORDA NOSTRA P 1865 F
Datation :19ème siècle
Etat actuel : Bon état à part le socle qui est cassé
Protection : Aucune
Risques : Usure du temps
Observations et commentaires : Bel ouvrage de ferronnerie.


 N° de fiche 003

Dénomination : Calvairecalvaire3
Situation : Croisement avenue Notre Dame Chemin de Curnier
Carte : IGN 3542 OT Castellane
PNR du Verdon
Coordonnées géographiques : X=875 ; Y=100 ; Z=1106
Description : Piédestal formé d´une seule pierre de taille ; congé sur la base avec moulure ; médaillon bouchardé portant la date sur le jambage.Une pierre taillée en imposte forme le couronnement qui supporte une croix en fer forgé. La base est formée par deux pierres de taille décalées.
Dimensions :
Jambage : 50 X 50 ; H = 112
Couronnement : 68 X 68 ; H = 29
Base : 101,5 X 101,5 ; H = 19
Inscription : 1910
Datation : début 20ème siècle
Etat actuel :Bon
Protection :Aucune
Risques :Usure du temps, vandalisme
Observations et commentaires :


 

N° de fiche 004

Dénomination : Calvairecalvaire4
Situation : Chapelle Gratemoine
Carte : IGN 3542 OT Castellane
PNR du Verdon
Coordonnées géographiques : X = 475 ; Y =500 ; Z =1081
Description : Calvaire formé de trois pierres Taillées avec réserve et congé sur la base.La pierre qui couronne l´ensemble, taillée en entablement supporte une croix de fer forgé.
Dimensions :
Couronnement : 52 X 50 ; H = 22
Jambage :38 X 38
Base : 50 X 52
Inscription : B. 1851 Bauchière
Datation : 19ème siècle
Etat actuel : Mauvais pour la partie ferronnerie
Protection : Aucune
Risques : Vandalisme usure du temps
Observation et commentaires : La croix en fer forgé, signée Beauchière forgeron à Séranon est malheureusement en mauvais état et mériterait d'être restaurée.


N° de fiche 005

Dénomination : Bénitierbenitier

Situation : Chapelle Gratemoine
Carte : IGN 3542 OT Castellane
PNR du Verdon
Coordonnées géographiques : X = 475 ; Y =500 ; Z =1081
Description : Bénitier creusé dans la base d´une borne milliaire fichée dans le sol à l´envers.
Dimensions :
Inscription : Aucune
Datation : Epoque romaine
Etat actuel : Bon
Protection : Aucune
Risques : Vandalisme
Observation et commentaires :


Chapelle Sainte Brigitte

XVIe-XVIIème siècle


sainte brigite2Sur le petit chemin* reliant le hameau de Curnier aux ruines du " vieux Séranon ", la chapelle Sainte Brigitte semble veiller encore sur les jardins du village qui jadis s'étendaient à ses pieds. Plus récente que sa consoeur de Gratemoine, elle fut construite vraisemblablement vers la fin du XVIème ou au tout début du XVIIème siècle. Sa façade fut " embellie " au XVIIIème siècle par une nouvelle porte et deux " fenestrons ". L'édifice se compose d'une nef unique à deux travées, terminée au nord par une abside semi-circulaire.
fiche ste brigitte1D'abord chapelle privée appartenant à la famille Théas d'Andon, elle fut église paroissialeen 1782 par décision de l'Evêque de Fréjus quand les églises de Saint-michel et Notre Dame de Gratemoine de plus en plus " décrépites "furent interdites de culte.Jadis connue sous le vocable de Saint-François,la chapelle servit de lieu d'inhumation à deux membres de la famille de Sauteron : François prêtre de Saint Julien en 1756 et François de Sauteron coseigneur de Séranon en 1773. C'est une église entièrement rénovée que monseigneur Louis Sankale, évêque de Nice inaugura le 26 août 2005.

* Ce sentier, aujourd'hui le GR510, emprunte à peu près le même tracé que l'antique voie romaine VINTIA reliant Vence à Castellane.

 

Situation:             jardins du village, quartier de l'Armourié

Cadastre:             B1 parcelle 2

Carte:                  IGN 3542 OT

Coordonnées géo:  X=1409.48   Y=3544.61   Z=1141 

Dimentions:           65 m2

Bibliographie:        Les vallées de Séranon et de Valderoure RJ. Aubenas 1976

                            Archives municipales Séranon; décés 1756 N° 7 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Fiche N° 007

Dénomination : Eglise Saint-Michelsaint michel4
Type : Eglise
Cadastre : A1 parcelle1
Carte : IGN 342 OT
Coordonnées géographiques :
Situation : Au sommet de l'ancien village, en face des ruines du château inferieur.
Description :Eglise de style gothique d'un vaisseau, à abside polygonale, couvert de croisées d'ogives.Son clocher est une tour accolée contre l'angle nord-ouest de la façade.
Observations et commentaires : L'Eglise a été construite au début du XVIème siècle avant l'édification des remparts du village, par Louis de Villeneuve à l'emplacement de maisons médiévales, dont on aperçoit encore les murs assisés.
saint michel planAux XVI et XVIIème siècles, l'Eglise dépend de l'Evêché de Fréjus, elle était desservie par un prieur curé assisté de deux vicaires. En, 1696, l'un deux Pierre Aubin quitte Séranon pour devenir le premier de l'Eglise Saint-Roch dans le Val de roure. En 1754, l'Eglise en très mauvais état est interdite de culte ; N.D.de Gratemoine devient église paroissiale.
Datation : XVIème siècle
Etat actuel : Ruine
Risques : Usure du temps
Biographie : Aubenas 1973 ; JC Poteur Castrum 1999


 

Patrimoine urbain 

                                                                                                          

Fontaines puits abreuvoirs

                                                                                                  fiche N° 001

Dénomination:     Fontaine de La Doire

Type:                  Fontaine abreuvoir

Situation:            Place de La Doire

Description:         Fontaine constituée de deux blocs de calcaire taillés surmontant un abreuvoir creusé en auge dans une seule pièce. La pierre formant le couronnement est chanfreinée et porte une inscription. La deuxième pierre percée dans son tiers supérieur contient un bec verseur en cuivre au centre d'une moulure. Les pierres sont travaillées à la boucharde avec moulure en réserve. Un deuxième abreuvoir accolé, constitué de six pierres de taille, a été rajouté ultérieurement.

 

L'association

Notre association a vu le jour le 10 Décembre 1997.
Elle a pour but de promouvoir et de préserver le patrimoine historique, culturel et naturel de Séranon.

Patrimoine

Nous avons répertorié les monuments historiques qui se trouvent sur la commune de Séranon.

Actualité

  • 1
  • 2
  • 3

Assemblée Générale 2016

publié le 13-05-2016

l'Assemblée Générale ordinaire de l'Association AP Séranopn se tiendra le samedi 21 mai 2016 à la salle du Pra-Redon (école de Séranon) à 17 heures. Ordre du jour: Rapport moral de l'activité...

EN SAVOIR +

BONNE ANNEE

publié le 26-12-2015

BONNE ANNEE

EN SAVOIR +

Randonnée pédestre

publié le 06-09-2015

Randonnée pédestre

 

EN SAVOIR +

carte

AP-Séranon

M. Michel Luigi - Président

 

338, Rue Graou Longue

06750 Séranon

 

Tel 04 93 60 32 28